Stand Panaget
Cécile Roux
Cécile Roux

PANAGET, 90 ans de savoir-faire

C’est à Bourgbarré, près de Rennes, en Bretagne, que la manufacture des parquets Panaget s’est installée en 1929, il y a 90 ans. Conciliant au fil des décennies, passion du bois et fabrication industrielle sans jamais compromettre son savoir-faire artisanal, elle défend et honore, aujourd’hui et jour après jour, son titre de premier fabricant français de parquets.

Coup de projecteur sur ce fleuron de l’industrie artisanale française de 90 ans, au rayonnement international…

C’est à Bourgbarré, près de Rennes, en Bretagne, que la manufacture des parquets Panaget s’est installée en 1929, il y a 90 ans. Conciliant au fil des décennies, passion du bois et fabrication industrielle sans jamais compromettre son savoir-faire artisanal, elle défend et honore, aujourd’hui et jour après jour, son titre de premier fabricant français de parquets.

 

Coup de projecteur sur ce fleuron de l’industrie artisanale française de 90 ans, au rayonnement international…

Panaget : un ancrage local

Entreprise familiale née en Bretagne à la fin des années 30, elle fut ensuite rachetée en 1995 par une holding allemande avant de redevenir 100% française en 2011 en étant reprise par 5 de ses cadres et 14 salariés de la société.

 

Fin 2019, M. Roy, Président Directeur Général quitte la société. Carole François (Directrice Financière) lui succède au poste de Présidente. La Direction Générale est assurée par Yves Maillard (Directeur commercial) et Jean-Marie Touzé (Directeur industriel).

Panaget, c’est aujourd’hui 170 collaborateurs répartis sur deux sites, Bourgbarré et Redon, en Ille et Vilaine (35).

Bourgbarré, site historique implanté sur 11 hectares, est spécialisé dans la production des multilames, des monolames aboutées, des monolames à longueurs fixes et des spécifiques.

L’usine de Redon, ouverte en 2005 et distante d’une heure seulement, favorisant ainsi le développement de l’emploi local, consacre son activité à la fabrication des parquets monolames de 90, 139 et 184 mm, à longueurs variables et à colisage fixe.

La production annuelle atteint 900 000 m², 97% est consacrée au Chêne de France contre 3% aux autres essences (noyer, teck, robinier, et depuis début 2019, le hêtre flammé) ; une production recensant 95% de parquets contrecollés et 5% de parquets massifs. Une gamme très large qui permet de proposer une offre globale distribuée chez les négociants professionnels, dans les magasins spécialisés et dans les grandes enseignes à travers plus de 30 pays.

Des investissements stratégiques

Ces cinq dernières années, une création de société à l’international et des investissements dans l’outil de production ont été nécessaire pour répondre à la demande.

2015 : ouverture d’une filiale aux Etats-Unis et implantation d’un stock de 10 000 m² chez un logisticien. 

2015/2016 : une enveloppe de 2 millions d’euros a été engagée pour créer de nouvelles lignes d’aboutage et de masticage robotisée ainsi que pour changer l’ERP.

2018 : 3,5 millions d’euros ont été investis pour la création d’un atelier d’optimisation du sciage des parements.

Qualité et innovation

« En tant que leader, nous devons anticiper les besoins et les tendances et lancer de nouveaux produits » explique Yves Maillard, actuel directeur général. « Pour se démarquer de nos concurrents et aussi de la production asiatique, la qualité et l’innovation sont les leviers de notre compétitivité ». Positionnée sur le moyen et haut de gamme du parquet contrecollé, Panaget perpétue la tradition française du parquet de haute qualité, en proposant exclusivement des parquets en bois d’essence noble, le chêne de France.

Depuis 2011, Panaget travaille avec Sophie Briand-Collet, designer indépendante, qui apporte une réelle valeur ajoutée à la marque par le design et crée des ambiances et des finitions adaptées aux dernières tendances de la déco. « Si nous tirons notre force de notre grande capacité d’adaptation et des nombreux savoir-faire acquis pendant toutes ces années, nous devons faire preuve d’innovations. Il faut savoir que les nouveautés représentent 12% de notre chiffre d’affaires chaque année » souligne Yves Maillard.

 

Un rayonnement international

Panaget qui exporte depuis très longtemps est actuellement présente dans plus de 30 pays notamment le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la Suisse, la CEI, la Chine : principaux pays qu’elle souhaite continuer à développer sur 2019-2020.

Panaget participe également à de nombreux salons internationaux comme Domotex en Allemagne, Mosbuild à Moscou ou encore NWFA au Texas.

L’international représente 16% du chiffre d’affaires global.

 

Panaget, 100% français et 100% éco-responsable

Panaget s’approvisionne à 100% en Chêne de France et assure une production totalement française. Bien plus qu’un phénomène de mode, le « Made in France » implique aussi une dimension citoyenne, comme un gage de respect envers les droits de l’homme et de la planète.

–  en 2001, elle est certifiée ISO 9001, norme internationale de système de management.

– en 2002, elle obtient le label PEFC, la certification forestière privée qui promeut la gestion durable des forêts et un approvisionnement local 100% Chêne de France.

– en 2010, elle devient titulaire de la marque Parquets de France, garantissant aux consommateurs une fabrication 100% française, à partir de bois nationaux ; des bois identifiables et traçables provenant exclusivement de forêts certifiées et ayant suivi une démarche qualité au-delà des exigences réglementaires.

 

Une stratégie environnementale volontariste

Engagée dans une démarche globale de qualité appliquant en interne des procédures et de nombreux autocontrôles pour fiabiliser le niveau de qualité de sa production et de son service client, Panaget s’inscrit dans une démarche RSE.

Par quels moyens ? D’abord, en mettant en place un tri sélectif généralisé et en récupérant les sciures et autres copeaux de bois pour alimenter une chaudière bio masse ; une chaudière d’exception qui participe activement à la politique de réduction de la consommation électrique, puisqu’elle produit l’ensemble de l’énergie nécessaire aux pré-séchoirs, séchoirs, presse et chauffage des bâtiments. S’y ajoute un bassin de régulation hydraulique et un très bon bilan carbone. Également en enrichissant la collection Bois mural d’une ligne baptisée ‘Brut de récup’, un habillage en chêne 100 % naturel, sans aucun traitement ni finition. Au-delà de l’anti-gaspillage, ‘Brut de récup’ métamorphose les discolorations, traces de sciage et nœuds en un charme indéniable, pour des murs merveilleusement imparfaits.

Et maintenant ?

« Pour les années à venir, il est important de capitaliser sur tout le savoir-faire acquis depuis 90 ans, pour encore mieux développer les fondamentaux de l’entreprise que sont les valeurs environnementales et sociétales reconnues par les clients.  C’est optimiser nos process et notre management en appliquant les outils d’excellence opérationnelle présents dans nos usines. Et aussi conserver notre politique volontariste d’investissement et d’innovation. Notre force réside dans l’histoire de ce lieu de fabrication ancré dans un terroir où nous fabriquons des parquets de qualité et respectueux de l’environnement. » conclut Jean-Marie Touzé

partager sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Dernières actualités presse !